NF_L 2

Xavier Bertrand se voit bien en « DRH de la droite » (France Info)

Le président de la région Hauts-de-France coache les jeunes pousses des Républicains. En ligne de mire : la refondation de la droite.

Article par France Info : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-brief-politique/xavier-bertrand-se-voit-bien-en-drh-de-la-droite_5175511.html#xtor=CS2-765-%5Bautres%5D-

Article de Leïla Latrous

Xavier Bertrand dresse ce constat : il manque à la droite une « école des cadres ». Une pépinière pour attirer, accompagner, former les futurs élus, les futurs députés notamment. « Leur apprendre à faire campagne », résume un proche, qui se souvient que jadis, ce savoir se transmettait via des figures locales – des « barons » – qui prenaient sous leurs ailes des militants à qui ils apprenaient les ficelles du métier.

Les partis jouaient aussi ce rôle de conseil. Ce n’est plus le cas. Xavier Bertrand se voit bien reprendre le flambeau, mais n’a pas encore décidé si ce doit être dans le cadre des Républicains, ou via « Nous France », le nom de son propre parti politique.

Il s’est déjà essayé d’ailleurs à ce rôle de coach auprès de candidats aux législatives : « Xavier Bertrand m’a donné des conseils, il a fait du coaching, c’est factuel », confirme un candidat LR… défait dès le premier tour et encore très remonté contre la direction nationale de son parti, qu’il accuse de les avoir « lâchés ».

« Il n’y a pas eu de campagne nationale, au moment où nos concurrents étaient portés par leurs leaders. »

Un candidat LR éliminé au 1er tour des législatives à franceinfo

Il cite Emmanuel Macron pour les marcheurs, Jean-Luc Mélenchon pour la Nupes ou encore Marine Le Pen au Rassemblement national. « Moi je n’avais rien », confie, dépité, ce candidat, quand un autre, qui sera vraisemblablement élu député, constate « qu’il n’y a plus beaucoup de figures tutélaires à droite et que le parti est mort. »

« Pour le refonder, il faut repartir de zéro, tranche un membre de la direction actuelle. Ça passe par un renouvellement de tous les cadres. » Renouveler le cheptel ou disparaître… Déjà se fait entendre la musique de la fracture générationnelle. Les jeunes pousses LR sont prêtes à croiser le fer avec leurs aînés. Dès la semaine prochaine sur la présidence du groupe à l’Assemblée. « On enverra un candidat jeune », prévient l’un des futurs élus.

Xavier Bertrand : « Prenez le pouvoir ! »

« On va aussi être plus agressifs dans nos prises de parole, annonce un autre. C’est fini, on a été trop sympa avec eux ». Eux : les anciens ministres de droite qui monopolisent les ondes. Un conseiller régional confie en avoir « marre des Morano, Hortefeux, Copé » qui se retrouvent en débat face à des figures émergentes des autres partis, des Gabriel Attal, Jordan Bardella, Adrien Quatennens…

« Si nos aînés ne comprennent pas le message, on créera notre truc à côté », menace un député sortant. Cette colère est entendue par Xavier Bertrand qui a dit ceci, cette semaine, aux jeunes qu’il a eus au téléphone : « Il faut que vous preniez le pouvoir, et je ferai tout pour vous y aider. » Déjà dans ce rôle de gestionnaire de carrière pour la droite de demain.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Aller au contenu principal