NF_L 2

Pour Sophie Gaugain, vice-présidente de la Normandie, le combat pour les droits des femmes, c’est 365 jours par an (Le Pays d’Auge)

La vice-présidente de la Région organise aujourd’hui un événement à Dozulé (Calvados), dont elle est maire, pour sensibiliser l’opinion à la double peine des femmes en milieu rural

Article par Le Pays d’Auge : https://actu.fr/normandie/dozule_14229/pour-sophie-gaugain-vice-presidente-de-la-normandie-le-combat-pour-les-droits-des-femmes-c-est-365-jours-par-an_49236581.html

Article de Sophie Quesnel

Cependant, le combat de Sophie Gaugain, maire de Dozulé (Calvados) et première vice présidente de la Région Normandie pour la cause des femmes est quotidien.

Particulièrement sensible aux droits des femmes, Sophie Gaugain saisit l’occasion de la journée qui leur est consacrée pour mettre l’accent sur la situation des femmes en milieu rural : « Nous sommes dans un contexte de 8 mars 2022. Ce n’est pas un 8 mars comme les autres. Nous sortons de deux années de covid avec de forts impacts sur les droits des femmes. Nous attaquons une nouvelle ère de crise »

Chaque année, dans ses responsabilités de première vice-présidente de la Région, elle met un point d’honneur à être le porte-voix des femmes « qui entreprennent, réussissent et deviennent des modèles pour les autres. Ces femmes prouvent que même si c’est plus difficile, c’est possible. Mais pour cela, il faut des modèles. Le 8 mars, c’est à la fois la journée des femmes qui réussissent et celle des droits des femmes qui n’ont pas la chance de pouvoir s’exprimer, de revendiquer les difficultés auxquelles elles sont confrontées au quotidien ».

Sophie Gaugain souhaite insister sur la double peine des femmes « due notamment au cumul de facteurs criants dont on ne parle pas assez, mais qu’elles subissent ».

Un cumul de facteurs pénalisants

En 2022, le cumul de facteurs pénalisants pour les femmes pourrait-il se résumer à l’inégalité des salaires, les violences faites aux femmes, l’accès aux droits et l’accès à la santé ? « C’est le cumul de ces facteurs que j’exposerai tout au long de la journée de mardi pour provoquer un choc de conscience » insiste Sophie Gaugain avant de préciser :

« Nous sommes dans le dur du sujet et c’est parce que je suis maire de cette France-là, rurale, et qui le subit au quotidien, que je veux aider et proposer des solutions comme je l’ai déjà fait pour l’entreprenariat féminin ».

Sophie GaugainMaire de Dozulé et première vice-présidente de la Région Normandie

Maire de Dozulé et conseillère régionale, l’élue évoque la double peine des femmes dans un milieu qu’elle connaît et fréquente : « Les femmes, en général, sont confrontées aux freins cumulés. Mais pour celles qui vivent en milieu rural, ils sont tous renforcés. Ils pèsent plus lourd. D’abord à cause du problème de la mobilité qui freine pour l’accès à l’emploi, pour l’accès aux droits, pour se renseigner, pour se soigner. À cela, il faut ajouter le problème de la formation. Il est lié car les femmes en milieu rural connaissent souvent la précarité d’emploi : beaucoup ont des postes à temps partiel ce qui les oblige à jongler avec leur vie de famille. Elles ont alors du mal à envisager une formation professionnelle. De même, les jeunes filles ne se projettent pas dans un système de formation continue à long terme ».

Femmes et ruralité

La Région mène un ensemble d’actions dans ces domaines pour aider les femmes confrontées à ces problèmes.

Sophie Gaugain souligne par ailleurs un phénomène qu’elle a pu constater : en milieu rural, les femmes ont beaucoup de mal à dire quand ça ne va pas : « L’accès à la santé est alors une catastrophe, tout comme la défense de ses droits quand on est victime de violences intrafamiliales ». Une situation qu’elle espère bien changer en déliant les langues au cours de réunions avec des professionnels : « Il est temps qu’il y ait une prise de conscience et la thématique d’aujourd’hui Femmes et ruralité a vocation à provoquer une réaction ».

Aujourd’hui, pour cette journée consacrée aux droits des femmes, Sophie Gaugain a prévu un programme dense. L’élue commencera sa journée par un webinaire sur le rôle et la place des femmes dans l’entreprise, à l’invitation de Judith Jiguet qui dirige ISS France. Puis la maire de Dozulé participera à un débat dans la salle des fêtes avec ses collègues femmes maires, des professionnelles de santé, présidentes d’associations, des représentantes de la gendarmerie et des pompiers, sur le thème Femmes et ruralité. Après avoir déjeuné en compagnie des adjointes du conseil municipal de Honfleur, Sophie Gaugain visitera l’entreprise BS2I. Enfin, elle rendra visite à Nicole Ameline et le soir, l’élue reprendra son bâton de pèlerin pour la campagne de Valérie Pécresse.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Aller au contenu principal