NF_L 2

Xavier Bertrand accuse Emmanuel Macron de « mensonges et de contre-vérités »

Devant 300 élus à Liévin, Emmanuel Macron a confirmé, ce mercredi après-midi l’engagement financier de l’Etat pour poursuivre le renouveau du bassin minier. Le président de la région des Hauts de France, Xavier Bertrand, a réagi très vivement, dénonçant des promesses d’un candidat en campagne.

Article par France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/politique/emmanuel-macron-dans-le-bassin-minier-xavier-bertrand-l-accuse-de-mensonges-et-de-contre-verites-1643825119

Article de Cécile Bidault

Emmanuel Macron assure vouloir redonner leur dignité aux habitants du bassin minier. Le président de la République a participé à une réunion, avec 300 élus, à Liévin, mercredi après-midi, avant de visiter le Louvre-Lens. Il a confirmé le geste financier de l’Etat, deuxième étape de l’engagement pour le renouveau du bassin minier : 100 millions d’euros, plus 100 millions de la région, 200 millions, donc, seront débloqués pour améliorer le cadre de vie, restaurer l’espace public des cités minières.

En parallèle, il reste 40% de la première enveloppe de 100 millions d’euros à consommer, pour poursuivre les travaux à l’intérieur des logements.  Emmanuel Macron a également promis que l’Etat financerait la création du futur RER entre le bassin minier et la métropole lilloise, dans les mêmes proportions qu’il a financé le Grand Paris. « Ces engagements sont en lettre de sang » a conclu Emmanuel Macron, « ils seront tenus« .

Des propos qui font bondir Xavier Bertrand

Des propos qui ont fait bondir Xavier Bertrand. Même pendant le discours d’Emmanuel Macron, le président de la région des Hauts-de-France a réagi, n’hésitant pas à couper le chef de l’Etat qui évoquait le canal Seine-Nord. Quelques minutes plus tard, devant les journalistes, il lâchait ses coups : « comme dit quelqu’un de la région : quand c’est flou, c’est qu’il y un loup. On est à deux mois de l’élection présidentielle, que penser de ces engagements ? Ce déplacement est un déplacement de candidat, avec des mensonges et des contre-vérités. Il faut que cette hypocrisie cesse. Un déplacement électoral n’a pas à être pris en charge par la République« .

Cliquez pour voir l’extrait vidéo : https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/xavier-bertrand-appelle-emmanuel-macron-a-cesser-l-hypocrisie-autour-de-sa-candidature_VN-202202020448.html

Dans son discours, Emmanuel Macron a également assuré que les enveloppes annoncées ce mercredi pourraient être « abondées, pour aller plus loin« . Autrement dit dépasser les 100 millions d’euros. Le président a expliqué le dispositif ainsi : l’Etat financera 1 pour 1, c’est à dire que si une collectivité met un euro pour financer des travaux dans le cadre du renouveau du bassin minier, l’Etat mettra un euro également.

Pour Aymeric Robin, président communiste de la Porte du Hainaut, et maire de Raismes, c’est impossible dans des villes déjà en grandes difficultés financières : « on a du mal à dépasser le stade des déclarations d’amour, au profit des preuves d’amour. Il y a un pas franchi, et on le prend. Néanmoins, on est loin de la copie que les élus attendaient, pour transformer concrètement la vie quotidienne des habitants. Cela reste encore petit bras« .

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Aller au contenu principal