NF_L 2

📍En direct des déplacements de Xavier Bertrand – Maine-et-Loire

Présidentielle. Xavier Bertrand, porte-parole de Valérie Pécresse : « On va droit dans le mur »

Le président (LR) de la région des Hauts de France, désormais porte-parole de la candidate Valérie Pécresse, était en visite dans le Maine-et-Loire, à Beaufort-en-Anjou, près d’Angers, ce vendredi 4 février. Venu défendre les agriculteurs, il a appelé à « changer de trajectoire rapidement », fustigeant le projet d’Emmanuel Macron, éloigné, selon lui, des territoires ruraux.

Article de Agathe LE NUEFF
À l’invitation de la députée Anne-Laure Blin et du maire Jean-Charles Taugourdeau, Xavier Bertrand était en visite à Beaufort-en-Anjou ce vendredi 4 février. Ex-candidat à la primaire des Républicains, le président de la région des Hauts-de-France est désormais porte-parole de la candidate des Républicains (LR), Valérie Pécresse.

« Mon rôle, c’est la défense des territoires ruraux »

Au sein de la pépinière Septembre vert, il a échangé avec des élus et des agriculteurs de la circonscription. « Le rôle qui est le mien dans la campagne, c’est la défense des territoires ruraux et notamment de l’agriculture. Je suis venu expliquer les propositions de Valérie Pécresse dans ce domaine. Si on ne change pas de trajectoire rapidement, on va droit dans le mur.« 

Baisse de revenus, hausse des charges, complexité administrative, manque de main-d’œuvre, difficulté de transmission… Aux questions très concrètes de ses interlocuteurs, Xavier Bertrand a apporté des réponses concrètes.

« Les centre-bourgs, une priorité »

Il a ensuite tenu une réunion publique dans les Halles de Beaufort. « Pour l’instant, je fais le choix de ne pas venir dans les métropoles, pour favoriser la proximité avec les gens. Parce qu’avec Macron, on a un développement Paris-métropoles. Il manque beaucoup de choses entre les deux. Moi, je plaide pour que les villes moyennes, les centres-bourgs et la ruralité soient une priorité du quinquennat de Valérie Pécresse. On n’en peut plus de ce pays où tout est décidé à Paris et par une seule personne. Et si je me donne autant, c’est parce que j’ai vraiment envie qu’on change de président. »

« L’élection se jouera le dernier mois »

Avec deux déplacements par semaine actuellement, Xavier Bertrand s’apprête à accélérer le rythme. « Rien n’est encore joué. L’élection présidentielle se jouera le dernier mois, à la télé, sur les réseaux sociaux mais aussi beaucoup sur le terrain« ​, a-t-il conclu.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Aller au contenu principal