NF_L 2

đź“ŤEn direct des dĂ©placements de Xavier Bertrand – Loiret

Ă€ OrlĂ©ans, Xavier Bertrand envoyĂ© en première ligne pour renouer le dialogue avec les chefs d’entreprise

Article par La RĂ©publique du Centre : https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/a-orleans-xavier-bertrand-lr-en-premiere-ligne-pour-renouer-le-dialogue-avec-les-chefs-d-entreprise_14073891/

Par Alexandre Charrier

DĂ©sormais dans la peau du lieutenant de la candidate des RĂ©publicains, Xavier Bertrand est venu Ă  OrlĂ©ans parler travail et simplification Ă  des patrons. Il a aussi Ă©tĂ© question de sĂ©curitĂ© et d’immigration lors de ce dĂ©placement.

Désormais « mousquetaire » au sein des Républicains, Xavier Bertrand fait partie de la garde rapprochée de la candidate à l’Élysée Valérie Pécresse. 

C’est avec la double casquette de conseiller spécial pour « la République des territoires et le travail » que le président de la région Hauts-de-France était en meeting, lundi 17, à Orléans.

Une réunion publique devant près de 150 personnes, précédée d’un échange avec une quinzaine de chefs d’entreprise sur le thème de la simplification. Des patrons locaux qui se disent corsetés par la paperasse, les normes européennes et les difficultés de recrutement. Xavier Bertrand leur a promis, une fois la droite au pouvoir après une décennie d’éclipse, des procédures administratives basées sur « la confiance » et qui ne seraient plus « rédigées à Paris » mais partiraient « du terrain ».

Renouer avec le monde de l’entreprise

Autre public cible de cette Ă©tape orlĂ©anaise : les classes moyennes « écrasĂ©es d’impĂ´ts, oubliĂ©es des aides ». Pour elles, Xavier Bertrand n’hĂ©site pas Ă  ressusciter le « travailler plus pour gagner plus » de la campagne victorieuse d’il y a quinze ans.

Entre un soufflet Ă  Éric Zemmour, tancĂ© pour avoir parlĂ© de « façon honteuse » de la scolarisation des enfants handicapĂ©s, et des attaques rĂ©pĂ©tĂ©es sur l’inexpĂ©rience d’Emmanuel Macron – « Quand vous n’êtes pas passĂ© par l’expĂ©rience d’élu local, vous ne comprenez pas les Français » -, Xavier Bertrand n’aura pas seulement parlĂ© d’économie mais aussi beaucoup, et d’abord, de sĂ©curitĂ© et d’immigration.

« Mettre un terme au désordre »

Au programme : peines incompressibles pour les violences visant la police, création de places de prison et reconduites à la frontière sans délai pour les étrangers en situation irrégulière.

« Mettre un terme au désordre dans le pays » est un « préalable », pour mener les réformes portées par sa candidate. Pour ce qui est de « la culture et de l’éducation », Xavier Bertrand renvoie au futur passage télé et discours de Valérie Pécresse.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Aller au contenu principal